Ni acheté, ni vendu !
GratiRézo
É...Changeons Tout

>Inscription<

>Connexion<


Accueil
A propos
Gratuitistes
Aide
Listes de discussion
Faire un don


Suivre...
le sitela page


Lancement d'une campagne de financement participatif pour soutenir les actions de l'association GratiLib.

Pour vous, pour votre avenir, contribuez !

On en parle...

17 novembre 2020

Deuxième épisode de l'émission Entrez sans payer, sur Radio Ballade (101.8) dans l'Aude à 15h. Une émission entièrement consacrée à la gratuité et à la culture libre.

05 novembre 2020

Lancement d'une campagne de financement participatif pour les différentes actions de l'association GratiLib. Soutenez-nous !

20 octobre 2020

Venez découvrir l'émission de radio mensuelle ENTREZ SANS PAYER sur Radio Ballade (101.8) dans l'Aude à 15h. Une émission entièrement consacrée à la gratuité et à la culture libre. Le podcast.

03 octobre 2020

Nonmarchand.org est un site de promotion et de défense de l'auto-production et à ce titre de l'instruction en famille ou l'école à la maison (plus généralement, de la transmission non-marchande des savoirs en réseau). Or, le projet de loi sur le séparatisme annoncé par le président de la République met gravement en danger le droit des parents et des communautés à éduquer et à instruire leurs enfants par eux-mêmes. En jouant sur des amalgames douteux et dénués de tout fondement sociologique, entre instruction en famille et "radicalisation", il va porter un coup sévère à plus de 50 000 familles qui ont fait ce choix rationnel déjà semé d'embûches.

En les criminalisant qu'espère vraiment ce gouvernement ? Détourner l'attention pour cacher les failles et les déboires d'un système scolaire en échec, dont les principales fonctions sont devenus l'enfermement des jeunes, le contrôle social, l'endoctrinement, la reproduction des inégalités et le maintien d'une économie scolaire qui pèse lourd dans le PIB ? Tout cela sous couvert d'une école faussement gratuite et d'une illusoire neutralité de l'enseignement !?

Faire peser sur les enfants et les parents cette obligation de scolarisation revient à les empêcher de suivre des voies pédagogiques alternatives qui pourraient leur être bénéfiques ; et c'est aussi viser indirectement la liberté de croyance en France. Pourquoi l'Islam est-elle spécifiquement visée ? Et pourquoi l'Etat veut-il s'immiscer dans la formation des imams ? C'est enfin interdire la possibilité d'instruire ses enfants en ayant recours à des modèles d'échange différents, comme le don horizontal et désintermédié de savoirs.

Nous militons donc pour que les enfants et les parents puisse acquérir et transmettre en réseau, un maximum de savoirs et savoir-faire gratuitement (quel qu'en soit la nature). Nous faisons confiance aux personnes qui veulent s'instruire et instruire leurs enfants ; elles feront des choix pédagogiques très certainement plus judicieux qu'une bureaucratie vieillissante et inefficace.

C'est pourquoi nous vous invitons à vous mobiliser contre cette loi le plus rapidement possible afin d'empêcher qu'après le droit de manifester (voir aussi ce lien), le droit à échanger librement des données numériques, le droit à l'auto-construction et à l'habitat alternatif, l'exercice de l'une de nos libertés fondamentales soit encore une fois gravement compromis. Vous pouvez commencer par signer la pétition mais il importe aussi d'agir concrètement en tentant par exemple de contacter votre député.

Une réunion d'information et d'action aura lieu le mercredi 07 octobre à la gratuiterie de Limoux. Nous essaierons de déterminer la meilleure stratégie à suivre pour contre-carrer ce projet de loi.

24 septembre 2020

« Une recherche indépendante ? Et pourquoi pas ! »

C'est le thème abordé le 24 septembre dans une journée qui fera se rencontrer le LISRA, le CEDREA (qui accompagne la création de Lignes de crête, le laboratoire de l’APSAJ) et l’association JUST. Trois approches différentes de la recherche indépendante derrière lesquelles on espère, à travers un échange ouvert, joyeux et constructif, trouver un dénominateur commun !

Le but : se rencontrer entre chercheurs et acteurs-chercheurs en sciences humaines et sociales qui pratiquent la recherche de façon indépendante (et les chercheurs académiques sont bien sûr également les bienvenus), de manière à se fédérer, échanger nos expérience, se conforter dans l’idée qu’une recherche indépendante est possible et légitime, découvrir les différentes motivations et pratiques des uns et des autres et peut-être produire à terme de la connaissance sur le sujet (articles, vidéos, enquêtes...).

Devraient également participer en visio-conférence d’autres chercheurs, indépendants ou non, comme Amanda Haste, qui représente l’antenne française de la NCIS, Aurélie Roussary chercheuse indépendante dans le domaine de la gestion de l’eau et Sarah Plantier qui nous parlera d’un projet en démarrage de laboratoire de recherche indépendante sur l’élevage alternatif (le LÉA). Et d’autres personnes intéressées nous rejoindront peut-être pour entendre ou partager leurs expériences. La visio-conférence étant ouverte, n’hésitez pas à en parler autour de vous. L’adresse de la visioconférence sera https://meet.jit.si/RechercheIndependanteMarseille

A noter qu’un texte collaboratif et ouvert est également en cours de rédaction, il permet d’y poster ses réflexions et de faire avancer le sujet. N’hésitez pas à l’enrichir : https://hackmd.io/snQFGjVbTA-qtbx1v2HrKw Déroulement de la journée

Plus d'infos à cette adresse.

23 avril 2020

« Débat : Des lieux pour refaire la société ? » Avec Benjamin Grassineau et le collectif Artopie

11ème Café des sciences virtuel avec Benjamin Grassineau, économiste indépendant, membre du Cedrea ( Centre d’études sur les dynamiques sociales et la recherche-action ), co-fondateur de la Gratuiterie de Limoux et le collectif ARToPie, lieu d’utopies à Meisenthal ( 57 ), association à vocation culturelle ayant investi l’ancienne orfévrerie Manulor de Meisenthal, afin d’y développer un centre de création artistique ( https://bit.ly/2XS50fN ).

Au programme de ce débat : Comment des lieux ( gratuiteries, fablabs, tiers-lieux, squats ... ) contribuent-ils à l’émergence de pratiques d’échange, de vie, de solidarité ? Quelles transformations accompagnent-ils ? Comment les mouvements sociaux s’appuient-ils sur ces lieux ? Quelles capacités de résistance apportent-ils ?

⏩ Le débat se déroulera sur Zoom : https://zoom.us/j/102543818 jeudi 23 avril de 20h à 21h30

>> https://www.cairn.info/publications-de-Benjamin-Grassineau—63888.htm

>> http://cedrea.net/

>> http://www.artopie-meisenthal.org/templates/templateArtopie/pages/index.php

Quelques règles pour nous rejoindre :

➡️ Pensez à couper votre micro en arrivant et quand vous ne parlez pas pour éviter la cacophonie. Et pensez à le remettre quand vous devez prendre la parole. ➡️ Vous pouvez couper votre caméra pour économiser la bande passante de tout le monde. ➡️ Sur certaines plateformes ( notamment Zoom ), il existe une fonction pour lever la main et attendre le passage de parole, merci de l’utiliser. ➡️ Utilisez le chat pour dire que vous êtes d’accord ou pour une réponse rapide.

26 janvier 2020

Et si on arrêtait de travailler... Une enquête journalistique sur celles et ceux qui ont choisi une autre voie.

15 août 2019

Libérez Ola Bini

Ola Bini est un programmeur qui vit en Équateur et qui travaille pour des mouvements de justice sociale. Ola écrit des logiciels libres et des outils de chiffrement (notamment utilisés par Riseup). Ces outils nous aident à protéger votre vie en ligne et à rendre le monde meilleur.

En avril 2019, Ola a été arrêté et a été détenu pendant 2 mois en Équateur pour ses supposés liens avec Julian Assange et Wikileaks. Riseup et plusieurs de leurs ami-e-s en ligne supportent la campagne pour le faire libérer. Vous devriez faire de même!

Personne ne devrait être emprisonné pour s'être battu et avoir programmé pour rendre le monde meilleur. Si vous en êtes capables, informez-vous sur le cas d'Ola Bini et sur la levée de fond pour financer sa défense légale.

#FreeOlaBini

11 juillet 2019

Projection-échange « La Bataille du libre », à Narbonne (Aude)

La projection sera suivie d’échanges avec des membres de LiFab, une association locale œuvrant pour les logiciels libres, et Benjamin Grassineau, sociologue investi dans le mouvement du Libre et de la gratuité.

La projection a lieu à 20h, au théâtre + Cinéma Scène nationale du Grand Narbonne, 2 avenue Maître Hubert Mouly, à Narbonne

https://theatrecinema-narbonne.com/cinema/

21 juin 2019

Ouverture de la gratuiterie de Limoux (11).

14 avril 2019

Table Ronde n°2 : Gratuité et culture libre, Patchwork Café Coopératif, Foix.

Les tables rondes de l’association GratiLib sont des temps d’échange et de production de savoir autour de thèmes relatifs à la gratuité et à la culture libre. Elles sont parfois accompagnées d'un espace de gratuité mobile permettant à celles et ceux qui le souhaitent de « vivre » concrètement l’expérience de la gratuité.

Cette fois-ci, nous parlerons justement ce type d'espaces, faciles à mettre en route avec l'exemple de la caravane de la gratuité. Nombreux(ses) sont celles et ceux qui souhaiteraient ouvrir un local dédié à la gratuité, mais la logistique nécessaire en ont rebuté plus d'un(e)! La caravane de la gratuité est une solution simple, économe et très efficace pour se lancer dans l'aventure. Mais comment s’y prendre ? Quels problèmes pouvons-nous rencontrer (stationnement, financement, etc.) ? Nous tenterons de réfléchir à ces questions pour y apporter des réponses ensemble.

La table ronde sera animée par Benjamin Grassineau, sociologue dans le laboratoire de recherche citoyenne GratiLab.

07 avril 2019

Table ronde n°1 : « La culture libre est-elle gratuite ? », le 07 avril 2019 de 11h à 13h à Lyon.

Une table ronde avec des acteurs du monde du libre sur la question du financement.

L’auteur de la bande dessinée Pepper & Carrot, quatre personnes contribuant à différents projets libres, un directeur de l’association Wikimédia France et un docteur en sociologie seront présents pour échanger autour des pratiques et de leurs expériences, sur ce thème permettant d’aborder plusieurs points autour du financement de projets libres.

Intervenants : Kawak, Benoît Prieur, Rémy Gerbet, Benjamin Grassineau, David Revoy, Amelie Cabon, klr’s eye - claire
Adresse : Les Journées du Logiciel Libre ont lieu au sein de la Maison pour tous - Salle des Rancy : https://www.openstreetmap.org/way/49680968. Pour y accéder en transports en commun (http://www.tcl.fr/), l’arrêt de métro et bus le plus proche est Saxe - Gambetta. Il est aussi possible de venir à pied depuis la gare de Lyon Part-Dieu en une vingtaine de minutes (https://maps.openrouteservice.org/directions?n1=45.758463&n2=4.853924&n3=17&a=45.760457,4.860163,45.755887,4.847819&b=2&c=0&k1=fr-FR&k2=km).

16 mars 2019

« L’économie non-marchande : formes, enjeux et perspectives »

Conférence de Benjamin GRASSINEAU, Samedi 16 Mars 2019 à 16h à la salle des Fêtes à Rivel

Résumé : La sphère des échanges non-marchands est aujourd’hui en plein essor. Partout, des espaces de gratuité, des boîtes à livre, des magasins gratuits, des réseaux de dons de services (réseaux d’hospitalité) émergent, se structurent, se normalisent, voire s’institutionnalisent.Comment caractériser et analyser cette nouvelle économie non-marchande ? Quelle en est l’importance ? Constitue-t-elle une alternative crédible au marché ? Si oui, quelles évolutions et transformations sociales pouvons-nous en attendre ?

Un moment de convivialité clôturera la manifestation à 18 h avec des boissons offertes.

21 décembre 2018

On recherche des testeurs pour le nouveau site d'hébergement gratuit BeWelcome : Le lien.

A découvrir également, le projet MobiliZon de Framasoft : reprendre le pouvoir sur ce qui nous rassemble. Il s'agit d'une réelle alternative aux réseaux sociaux commerciaux pour la mobilisation politique. « un outil visant à nous libérer des plateformes centralisatrices pour aider à la mobilisation sur les projets qui nous tiennent à cœur. Notre vision est simple : de nombreuses mobilisations (comme les marches pour le climat, par exemple) s’organisent de plus en plus souvent en ligne. Or les outils comme Facebook ou Meetup sont conçus pour vous enfermer : il faut bien que vous restiez "dans" leur outil pour voir leurs publicités, et il faut bien que vous ayez un compte dessus pour participer, sinon comment feraient-ils pour atteindre une masse critique d’utilisateurs, leur permettant de faire des levées de fonds à coup de centaines de millions de dollars ? Nous souhaitons donc construire un outil qui libère. (...) MobiliZon sera un outil décentralisé et fédéré. Sur le même principe que Mastodon ou PeerTube, il sera constitué d’une multitude « d’instances » MobiliZon fédérées capables de discuter entre elles (et même avec d’autres outils !), rendant le réseau bien plus résilient. Enfin, MobiliZon sera volontairement un outil ouvert sur le reste d’Internet. Vous aurez la possibilité de lier à vos groupes et événements des ressources extérieures, par exemple des sites et services externes, qu’ils soient libres ou pas. Le but est de ne pas vous imposer de façon de fonctionner et de ne pas vous rendre dépendant d’un seul outil "fourre-tout", mais bien de rester dans l’esprit d’un Web ouvert au sein duquel vous avez le contrôle. »

4 décembre 2018

A découvrir bientôt : le 2ème forum national sur la gratuité? le 05 janvier à Lyon.

25 février 2018

A écouter : entretien de Jean-Louis Sagot Duvauroux sur la gratuité réalisé par le collectif très actif les Décroissants de Thune.

19 janvier 2018

Baptiste Monsaingeon, Homo Detritus, Seuil, 2017.

Le livre parle, assez brièvement, du rôle de l'économie du don dans la gestion des déchets. L'auteur semble toutefois plutôt mal renseigné sur le sujet puisqu'il attribue l'émergence du phénomène des rassemblements destinés au don d'objets à un mystérieux argentin en 2010, alors qu'ils existaient en réalité depuis longtemps en Amérique du Nord (les RRFM). Précisons toutefois qu'il ne fait en cela que relayer un fake qui circule sur Facebook et qui a été également repris par de nombreux journalistes.

Qui veut en faire une note de lecture ?

28 décembre 2017

Le don, une pratique très payante, sur Politis, 1483-84, 21 décembre 2017.

L'auteur de ce petit article traite des boîtes à dons installées - chèrement - par la ville de Paris, puis tente une analyse sur les raisons de l'expansion du don, à base de Mauss et de lien social, sur laquelle il ne vaut peut-être mieux pas s'attarder. L'article s'insère dans un numéro spécial intitulé ils inventent une autre économie qui s'embourbe hélas dans la bouillasse intellectuelle des tenants de l'économie collaborative qui mélangent pêle-mêle les espaces de coworking, les coopératives alimentaires, les ateliers vélos, les AMAP, les boîtes à dons, les FabLabs, les squats, et j'en passe ! Tout est bon ! On se demande alors par quelle distorsion mentale les journalistes de Politis parviennent à trouver un lien invisible entre ces différentes pratiques. Tant bien que mal, ils s'accrochent à la notion de commun. Mais même Claire Brossaud, militante de ce concept tendance - et à mon sens complètement vide -, semble un peu sceptique... Au final, on ne peut qu'être consterné par l'orientation, l'étroitesse de vue et le parti-pris des rédacteurs de Politis qui encensent des initiatives à dominante marchande et institutionnelle, dont la principale caractéristique est de parasiter des mouvements citoyens spontanés, pour lesquels ils n'ont quasiment pas un mot.

Ce qui ressort, en fin de compte, de ce dossier spécial - pourtant si banal - c'est que les tenants de la gauche traditionnelle à laquelle, de mon point de vue, ce journal se rattache, sont bien décidés à suivre et à appuyer un éventuel mouvement de récupération de l'économie non-marchande. Pour cela, ils ne daigneront se pencher sur ces initiatives marginales qui remettent en cause le modèle économique sur lequel leur revue est fondée, qu'à la condition qu'elles aient "fait leurs preuves". C'est à dire, qu'elles aient été "validées" par les pouvoirs publics, qu'elles soient devenues subventionnées ou encore qu'elles se rapprochent progressivement du marché avec lequel elles avaient pu opérer initialement une rupture.

Une économie qui rapproche, Moins, 32, décembre-janvier 2017.

Déjà plus motivant ! Le dossier présente enfin une approche nuancée, voire critique, sur les circuits de proximité marchands. On trouvera notamment un article bien virulent contre les monnaies locales par un des rédacteurs de la décroissance. A lire absolument !

26 août 2017

Où sont les boîtes à lire de Lyon ? Ou le concept génial de la givebox sur Rue89.

Et si tout devenait gratuit... sur Le Monde.

20 août 2017

Suisse: magasin gratuit pour promouvoir un mode de vie basé sur la décroissance, sur RFI.

Le freeganisme, en quoi ça consiste ?, sur newvoradio.

19 août 2017

A lire et à écouter. Un exemple de gratuité marchande : The FreeShop, payez pour déplacer des affaires gracieusement offertes ! Et une émission de radio sur la souris verte à Rennes : le Magasin Gratuit #4. A voir : espaces de gratuité pour duvets et nourriture à Lausanne en Suisse.

21 juillet 2017

A lire : Les makers m'écoeurent... sur la dérive techniciste du DIY.

19 novembre 2016

A lire: Un article sur les diggers de San Francisco.

10 septembre 2016

Un article sur le mouvement Freegan dans la revue Reporterre.

25 décembre 2015

Chauffer les gens, pas les lieux ? ou comment éviter l'achat intempestif et l'usage inutile d'un coûteux système de chauffage !

12 décembre 2015

Internet restera-t-il libre ? Pas si on ne fait rien pour...

06 septembre 2015

A lire : Le remède, c’est la pauvreté, par Goffredo Parise.

11 juin 2015

A découvrir : appel pour que la mer reste libre. Il ne manque plus que les ports gratuits et elle le sera pour de bon !

26 avril 2015

Deux articles à lire, sur le thème des libertés individuelles :

Bonne lecture !

29 octobre 2014

Deux articles intéressants sur Basta !

http://www.bastamag.net/Framasoft-lance-une-ambitieuse. Framasoft cherche à construire une alternative à Google.

et http://www.bastamag.net/La-Maison-du-velo-un-atelier-de. Un atelier vélo gratuit qui fonctionne à Caen...

22 septembre 2014

Vive le chômage ! Travailler c'est voler ! Alors, vive le RSA !

http://blogs.mediapart.fr/blog/friture-mag/150914/rsa-un-pas-en-avant-deux-pas-en-ariege

15 septembre 2014

Un article sur bastamag sur le projet Pumpipumpe.

http://www.bastamag.net/Partage-communautaire-des-objets

Le contenu du site Nonmarchand.org, un site gratuit et convivial pour échanger librement, sans argent et sans troc, ainsi que toute contribution à ce site, sauf mentions contraires, est placé sous une licence culturelle non-marchande.
Site gratuit, sans publicité, à but non lucratif, ouvert à tous ceux qui souhaitent réaliser des échanges non-marchands ou simplement partager leurs savoirs et leurs savoir-faire. Construit avec PmWiki et hébergé par Toile Libre.